Mars Express s'envole lundi pour la Planète rouge
Par Dmitry Soloviov

BAIKONOUR,Radio Kazakhstan (Reuters) - Un engin exploratoire de fabrication européenne quittera la Terre lundi en direction de Mars avec la mission de répondre à cette question : y a-t-il jamais eu de la vie sur la Planète rouge ?

 

Mars Express, dont la construction a coûté 300 millions d'euros, quittera le cosmodrome de Baïkonour, dans les steppes du Kazakhstan, pour un voyage de six mois.

 

Un succès de cette aventure permettrait de mettre fin à une série noire, les deux tiers de la trentaine de missions précédentes ayant échoué.

 

"Mars est synonyme de malchance et représente une réelle difficulté pour nous", a déclaré David Southwood, directeur de l'Agence spatiale européenne (Esa). "Si nous étions des marins, nous serions très superstitieux à son sujet."

 

La capsule Mars Express transportera à son bord Beagle 2, un petit robot bourré d'appareils électroniques de haute précision chargés d'analyser les roches martiennes et de rechercher toute trace présente ou passée d'eau sur la planète.

 

"Peut-être y a-t-il eu de la vie sur Mars par le passé ? Nous allons rechercher des traces de vie antérieure (...) voire de micro-organismes toujours vivants", a expliqué Southwood.

 

Beagle 2, dont le nom fait référence à celui du bateau qui emmena Charles Darwin aux Iles Galapagos, sera parachuté sur Mars. Sa chute sera amortie par des ballons remplis d'air qui lui permettront de rebondir jusqu'à son arrêt complet, qui sera signalé par quelques mesures d'une chanson du groupe de pop britannique Blur.

 

Si tout se passe bien, Beagle transmettra des informations à la Terre pendant six mois.

 

De toutes les missions jamais tentées, Mars Express est la plus poussée, explique l'Esa sur son site internet.

 

"En tant que scientifique, cette mission sera une première étape importante visant à mesurer le degré d'habitabilité de Mars", a dit Southwood, selon qui un vaisseau habité pourrait y être envoyé dans les 20 à 25 prochaines années.

 

La capsule Mars Express quittera le pas de tir de Baïkonour à bord d'un lanceur russe Soyouz lundi à 17h45 GMT (19h45 heure française).

 

Mars Express est l'une des trois missions envoyées ce mois-ci vers Mars, qui est actuellement particulièrement proche de la Terre.